Follow us

Views

Métaux critiques et Industrie 4.0

La chine poursuit ses acquisitions dans des secteurs clés qui concerneront l’industrie 4.0. Kuka, un des fleurons de l’industrie allemande et leader dans les ‘smart factories’ a été rachetée par le groupe chinois Midea pour EURO 4.5bn. Cette acquisition démontre la nouvelle orientation de l’industrie chinoise vers une industrie performante et compétitive, abandonnant la production de masse de produits de qualité limitée. 

La Chine fait face à un bouleversement social et démographique où la mainoeuvre jeune et bon marché se raréfie. Depuis 2001, les salaires horaire de fabrication en Chine ont augmenté en moyenne de 12% par an. Cette tendance a pu être contrecarrée par l’augmentation de la productivité des ouvriers chinois. Cependant malgré les innovations opérées dans les chaînes de production chinoises, le ratio de productivité sur le coût de la mainoeuvre va s’infléchir. Ainsi les enjeux de la compétitivité chinoise passeront par l’automation intelligente de son industrie. La province du Guangdong avait déjà annoncé en 2015 un investissement de 943 milliards de yuans pour la robotisation de son industrie.

Le 13e plan quinquenal (2016-2020) prépare la Chine au ‘Made in China 2025’. Parmi les objectifs, dix secteurs prioritaires ont été définis : 

  1. Nouvelles technologies de l'information
  2. Machines automatiques et robotique 
  3. Matériel aéronautique et de l’espace 
  4. Equipements maritimes et de haute technologie de navigation 
  5. Matériel de transport ferroviaire moderne 
  6. Véhicules et équipements de nouvelles énergies 
  7. Équipements électriques 
  8. Équipements agricoles 
  9. Nouveaux matériaux 
  10. Biopharma et produits médicaux avancés

Tous ces secteurs sont des consommateurs de métaux critiques, dont les resources deviennent stratégiques.

Le positionnement des industriels chinois s’opère dans toute la chaîne d’approvisionnement. Au niveau industriel, les chinois ont acquis 36 sociétés allemandes en 2015, alors qu’en 2009 seulement deux acquisitions avaient été faites (Ernst & Young).  En amont de la chaîne logistique, les projets miniers pour les terres rares, le lithium, cobalt, etc..ont également vu un affluts de capitaux provenant de prise de positions dans le capital des sociétés minières et d’exploration.

Ces prises de positions stratégiques ont motivé certains gouvernements à réviser et actualiser leur code minier et à engager des programmes (financement) pour promouvoir leurs resources minérales de métaux dits critiques (CRM : Critical Raw Material).

Le positionnement des sociétés par rapport à la sécurisation de leur resources en matière premières ont des impacts sur la perception du risque de pénurie ou de la criticité de certains matériaux. Ce phénomène peut créer une forte volatilité du prix du métal à court terme. D’autre part l’intégration verticale de compagnies manufacturières (pex, Tesla, Siemens, Panasonic,..) au sein de la chaîne d'approvisionnement induiront pour les fournisseurs des mises aux normes, selon les impératifs CSR (Corporate Social Responsability), qui se répercuteront sur les coûts de production.

____

Sources : The economist.com (The future of Factory Asia A tightening grip; Mar 14th 2015 | JIAXING AND YANGON; Quora.com, ‘Labor productivity is increasing faster than wages, Sunny Mewati, Apr 8, 2015; CSIC , Made in China 2025